La Parolière

Un site de mots, sans prétention. J'écris des poèmes et des chansons que je vous propose de lire et de commenter. J'apprécie également les textes d'autres artistes, connus ou inconnus, que je souhaite partager.

08 décembre 2011

My Next of Skin

Deux précisions à propos de ce texte :

1- Je l'ai écrit il y a quelques mois après avoir vu le film "For Lovers Only". Ce film des frères Polish, tourné en une dizaine de jours en France en 2010, est sorti en toute discrétion et sans promotion aucune sur iTunes en juillet dernier. D'autres spectateurs en parleront mieux que moi sur IMDB, tout ce que je peux dire c'est que ce film est un pur chef-d'oeuvre que je vous encourage à regarder. C'est spécial, c'est différent de tout ce que j'ai pu voir jusqu'à maintenant, mais les chiffres de vente sur iTunes ont surpris beaucoup de monde quand on sait à quel point le succès d'un film dépend généralement de sa présence dans les médias. Or là, tout s'est fait grâce au bouche à oreille et aux réseaux sociaux.

2- A ma plus grande surprise, il a été mis en musique par la talentueuse Julia. Je ne vous mettrai pas le fichier en ligne ici car il s'agit d'une version "démo" et n'a pas vocation à être diffusé, mais c'était un très joli cadeau de sa part !

cap_quote

May the road drive us to a shelter of silk,
some place where we won’t feel
the urge to quit
with every kiss;
where the taste of our lips
will never melt with guilt;
a bridge of bliss, maybe,
but something real.
There’s no point resisting
a sin that’s never been
anything else but this:
love and love only.
I mean, you’re my next of skin.

I so much need your pulse beating under my palm,
like seconds of our own,
that time won’t steal from us
before we lose it all.
We live under the gun
of ending up alone,
afraid to stop the curse
that eats us to the bones.
There’s no point resisting
a path that’s never been
anything else but this:
love and love only.
I mean, you’re my next of skin.

Please take off your glasses, for the world we live in
is more than black and white.
We’ll keep catching the light,
I’d rather be drowning
than leave us in the dark.
Now lean against my back,
the clouds are passing by;
we’ll be alright.
There’s no point resisting
a call that’s never been
anything else but this:
love and love only.
I mean, you’re my next of skin.

Whatever the ending
the dream has never been
anything else but this:
love and love only.

And a chocolate kiss.

Posté par Sparadra à 17:08 - Chansons - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • En musique ?

    Bonsoir, Sparadra
    J'ai beaucoup aimé le ton de romantisme concret de ce poème, et je reste frustré de ne pas connaître la mélodie qui a été composée spécialement... au point qu'il me prendrait même l'envie de le traduire, ce qui serait un comble !
    Amicalement

    Posté par Polyphrène, 28 février 2012 à 21:28

Poster un commentaire